Je ne sais depuis quand j'arpente ce tunnel
Des heures, des jours, des mois paraissant éternels
Cette longue bande d'asphalte me semble sans fin
Peut-être que je cherche le bout en vain
Je rassemble au maximum mes souvenirs
Histoire de voir qui est celui qui tire
Les ficelles de cette grotesque mascarade
Qui ne tournera pas à la rigolade
Dans ce dont je me rappelle
Je me vois manier une pelle
Sur un chantier de construction
La grue au-dessus en pleine action
Je n'entends pas tous leurs hurlements
Occupé à creuser comme un dément
Je n'ai pas le temps de comprendre
Que le bas de mon corps va se répandre
Comme la terre écrasée sous ma pelle
Me voilà debout dans le tunnel
Mais l'espoir commence à venir
En même temps que je me sens mourir
Je vois enfin le bout du tunnel
Illuminé par la lumière éternelle.
Edenpics_com_001_068_Perspective_du_tunnel_aux_voutes_de_roches_naturelles_avec_une_forte_lumiere_a